Ethiopie, Terre Inconnue
15 jours / 14 nuits
Retour à l'accueil      Retour au circuit
B = Petit-déjeuner, L = Déjeuner, D = Dîner

  • Jour 1 : départ Paris vers Addis Abeba (départ le samedi)   

    L'heure d'arrivée varie en fonction de la compagnie aérienne retenue : en soirée, dans la nuit ou au petit matin...

     

    Le vol AF par exemple arrive à 22h05 ; nuit complète donc à l'arrivée

     

    Formalités de visa, accueil par notre représentant local, transfert à l'hôtel.

     

    Nuit à l'hôtel.


  • Jour 2 : Addis Abeba - Sembete (marché) - Bati (dimanche) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    Nous quittons la capitale de bonne heure, prévoyant un arrêt au marché de Senbete à plus de 250km.

     

    Avec celui de Bati que nous verrons demain, il est parmi les marchés les plus vivants et les plus colorés d'Ethiopie. Traditionnellement, le marché est le point de rencontre entre populations différentes et les éthiopiens n’hésitent pas à marcher 20 kilomètres, voire plus, pour échanger ou vendre leurs produits ou du bétail.


      

    Chacun est constitué de deux parties distinctes : d’une part le marché aux bestiaux où se négocient zébus, chèvres, ânes et dromadaires et d’autre part le marché où l’on propose sous des tentes multicolores et sous des parapluies, céréales, épices, miel, textiles, vanneries, poteries, bijoux et instruments divers...


    La route est longue, 417km au total jusqu'à Bati... 

     

    Nuit à l'hôtel.
     

      


  • Jour 3 : Bati (marché) - Kombolcha - Lalibela (lundi) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    Le marché de Bati est le moment fort de la journée, évocateur de mille senteurs, où se rencontrent les peuples Afar et Oromo : nous visitons le marché aux céréales, au sel et aux bestiaux.

     

    Direction Lalibela ensuite. L'axe routier en bon état est très fréquenté par les routiers et la circulation peut être dense.

     

    On approche enfin Lalibela par la piste.

     

    Nuit à l'hôtel


  • Jour 4 : visite de Lalibela et environs (mardi) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    Avec la visite de Lalibela, haut-lieu du christianisme éthiopien, nous plongeons au coeur de la foi éthiopienne. Les sanctuaires ont été creusés au 12 et 13èmes siècles, mais selon des experts, une partie des édifices aujourd'hui considérés comme des églises, avait à l'origine une vocation profane... Le tuf rouge dans lequel les sanctuaires ont été aménagés a été endommagé par les intempéries et des protections (temporaires?) assez inesthétiques ont été posées sur certains bâtiments.

     

    Visite à quelques km de l'église de Na'akuto Laab, sanctuaire construit à l'intérieur d'une caverne de basalte d'où se dégage une atmosphère unique.

     

    Nuit à l'hôtel.

     


  • Jour 5 : Lalibela - Mekele (mercredi) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    C'est par une piste en bon état que nous rejoignons Mekele, capitale de la province du Tigré. La route est jalonnée de paysages arides dont certains rappellent l'Ouest américain et ponctuée de villages traditionnels. A chaque arrêt des enfants curieux surgissent, portant la croix autour du coup.

     

    Visite de Mekele en fin d'après midi ou le lendemain matin.

     

    Partiellement détruite pendant la guerre contre Mengistu, chef d'état dictateur de 1977 à 1991, Mékélé a largement bénéficié des programmes de réhabilitation d'après-guerre et est devenue une ville où il fait bon flâner. Le palais de Yohannes IV, de style art déco, domine la ville. Il abrite le musée municipal et, entre autres, une belle collection d'icônes provenant d'une collection privée française récemment restituée.

     

    Nuit à l'hôtel.


  • Jour 6 : Mekele - Wukro (visite des églises du Tigré) - (jeudi) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    Wukro est situé à 45km au nord de Mekele, au carrefour des routes menant aux églises rupestres des massifs du Haussien, du Guéralta et de l’Atsbi.

     

    Le Tigré abrite , dissimulées au regard, des dizaines d’églises taillées dans le roc, comme autant de sanctuaires d’une religion que l’on aurait voulu garder secrète. La foi des tigréens est si ardente qu’elle est parfois inscrite jusque dans leur chair (tatouages, rarement scarifications).

     

    Visite de Wukro Cherkos, MedhaniAlem AdiKesho, Petros et Paulos, Mickael Milhaizenghi et, si nous avons le temps Abreha et Atsbeha.

     

    Retour à Wukro.

     

    Nuit à l'hôtel.


  • Jour 7 : excursion depuis Wukro vers le Guéralta (vendredi) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    C’est au cœur des falaises abruptes du Guéralta, que personne ne manque de comparer au Grand canyon, que se cachent les fleurons de l’art rupestre éthiopien dont la découverte se gagne parfois au prix de rudes efforts.

     

    Nous visitons quelques unes des églises suivantes, selon le temps dont nous disposons et votre fatigue : Abreha et Atsheba, Degoum Selassié, un sanctuaire creusé à l'époque pré-chrétienne, Dabra Tsion, Yohannes Maeqdi (peintures d'un style primitif inédit), Mariam Korkor et Abouna Daniel (à l'accès difficile), Abouna Yemata (la plus difficilement accessible), Abouna Gabra Mikael (superbes fresques), Mariam Wukro (difficile d'accès, mais l'une des plus abouties architecturalement)…

     

    Retour à Wukro.

     

    Nuit à l'hôtel.


  • Jour 8 : Wukro - Berhale - Ahmed Ela (samedi) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    Sur notre route en direction de la vallée du Rift, alternent savanes et vallées agricoles... Si la chance nous sourit, nous croiserons des caravaniers Afars avec ânes et dromadaires.

     

    Désormais nous allons vivre au rythme du jour et de la nuit...

     

     

    Petite promenade dans le village Afar de Berhale avant de reprendre la piste vers Ahmed Ela. La mosquée nous rappelle que nous sommes ici en territoire musulman.

     

    La piste se déroule au milieu de paysages qui ne cessent de changer. Au camp militaire d'Ahmed Ela, notre camp de base, nous sommes déjà à moins 100m sous le niveau de la mer.

     

    Nuit au campement militaire (matelas/ lit de camp fournis).


  • Jour 9 : excursion au Dallol (dimanche) - Ahmed Ela (B, L, D)  

    Video personnelle - volcan Dallol, peuple Afar et exploitation du sel au lac Kharoum

     

    Pension complète

     

    Le Dallol est un cratère unique au monde, situé dans le désert du Danakil.

     

    Cet espace désolé est connu pour ses curieuses formations géologiques : sources chaudes et vasques d'acide isolées par des corniches de sel, concrétions d'évaporites, de chlorure de magnésium, de saumure et de soude solidifiée, petits geysers gazeux... Un paysage fascinant d' odeurs et de couleurs immortalisé par Nicolas Hulot.

     

    En fonction des circonstances, le guide décidera d'aller ce même jour ou le lendemain sur le lac Kharoum pour l'exploitation du sel (voir programme de lundi).

     

    Retour au campement militaire. nuitr sur place


  • Jour 10 : Ahmed Ela - lac Karoum (exploitation du sel) - Erta Ale (camp de base) - (lundi) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    Retour dans le Danakil et plus précisément sur le lac Karoum où, avec un peu de chance, une fourmillière d'Afars est occupée à découper et à façonner des briques de sel qu'ânes et dromadaires vont emporter sur des contrées lointaines. Dans cet environnement hostile, d'une blancheur presque immaculée, le peuple Afar lutte pour sa survie.

     

    Nous reprenons la piste, tour à tour sableuse ou encombrée de roches volcaniques, en direction de l'Erta Ale. des enfants, surgis de nulle part, se précipitent à notre rencontre à chaque arrêt.

     

    Possibilité de louer des dromadaires pour l'Ascension de l'Erta Ale le lendemain (voir avec le guide) Non inclus.

    Aucune difficulté, mais une pente régulière qui s'élève jusqu'à 613m d'altitude. Compter 4h de marche depuis l'aube.

     

    Nuit en campement (matelas/ lit de camp fournis) au camp de base de l'Erta Ale.


  • Jour 11 : ascension de l'Erta Ale (nuit au sommet) - (mardi) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    Dès l'aube, à pied ou à dos de dromadaire si cette option a été retenue, ascension de l'Erta Ale. Les 613m de dénivelé ne posent pas de problèmes particuliers, mais il faut quand même compter 4h de marche dans le soleil levant puis les premières chaleurs matinales pour atteindre le sommet.

     

    Avant le déjeuner, petite randonnée au coeur de la caldeira vers les cratères Sud et Nord. En soirée, "spectacle son et lumière" au bord du cratère Sud, le plus actif. En pleine obscurité, le lac de lave prend une dimension magique!  Selon le degré d'activité volcanique à ce moment là, des courants de convection plus ou moins puissants animent la croûte de mouvements incessants ; le ressac de la lave sape les parois...

     

    Des huttes de pierre nous attendent pour poursuivre notre rêve...

     

    Nuit en campement (matelas seuls fournis).


  • Jour 12 : Erta Ale - Afdera (mercredi) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    C'est à regret que nous quittons cet environnement minéral et spectaculaire pour rejoindre le camp de base, toujours à pied ou à dos de dromadaire. Nous reprenons alors les 4 x 4, direction Afdera.

     

    La ville ressemble plutôt à un amas de tôles poussiéreuses, mais la vie s'y est organisée depuis que l'Etat a lancé ici l'exploitation du sel à grande échelle. Les berges du lac sont plus propices à une nuit sous les étoiles. Et surtout les sources d'eau chaudes sont l'occasion d'un décrassage en profondeur suivi d'une relaxation bénéfique.

     

    Nuit en campement (matelas/ lit de camp fournis).


  • Jour 13 : Afdera - Awash (jeudi) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    La découverte des salines artificielles alimentées par l'eau du lac Adfera nous attend au lever du soleil. Quelques km de piste avant de rejoindre la route goudronnée Addis Abeba-Djibouti et ses cohortes de camions.

     

    Dans cette région le peuple Afar trouve des ressources complémentaires dans l'exploitation du bois pour le charbon de bois.

     

    Traversée de paysages fabuleux et sauvages.

     

    La route est longue vers Awash où nous pouvons nous désaltérer à l'ancien "buffet de la gare d'Aouache", conservé en restaurant avec un hôtel annexe.

     

    Si la chance nous sourit, Mme Kiki d'origine grecque, nous contera en français l'histoire de ce lieu de mémoire : elle occupe la gare depuis plus de 60 ans, sa vie ne faisant qu'un avec le chemin de fer qui a relié Addis à Djibouti de 1917 à 2005. L'Empereur Hailé Sélassié y avait sa chambre réservée ; le Maréchal Tito, le Général de gaulle... y firent escale.

     

    Nuit à l'hôtel du buffet de la gare ou similaire.



  • Jour 14 : Awash - Addis Abeba (vendredi) - (B, L, D)   

    Pension complète

     

     

    Dès l'aube, visite du parc national d'Awash : une belle balade en voiture jusqu'aux cascades rafraichissantes. Avec un peu de chance, Oryx, gazelles, antilopes dik-dik, oiseau secrétaire sont là... Créé en 1966 sur les conseils de l'Unesco, le parc fut le 1er ouvert en Ethiopie.

     

    La route vers la capitale est souvent encombrée de camions... Elle longe parfois la voie ferrée Addis Abeba - Djibouti désaffectée aujourd'hui. Certains tronçons sont en cours de reconstruction avec l'aide de l'Union Européenne, notamment au bord du lac Koka.

     

    Si le temps le permet, arrêt au lac Koka pour observer la faune : marabouts, pélicans, flamands...

     

    Arrivée à Addis Abeba et transfert à l'hôtel.

     

    Nuit à l'hôtel.


  • Jour 15 : visite de Addis Abeba - soirée - transfert aéroport (samedi) - (B, L, D)  

    Pension complète

     

    Petit tour de la capitale et visite de la cathédrale, du musée archéologique, du musée ethnographique, du Merkato très animé avec ses  quartiers artisanaux et ses quartiers traditionnels (épices, etc…).

     

    Dégustation de café dans une brûlerie, achat possible… 

     

    Day-use : mise à disposition de chambres d'hôtel pour douche avant le départ.

     

    Dîner d'adieu dans un restaurant traditionnel avec musique et danses.

     

    En fonction de la compagnie aérienne retenue et du vol, départ en fin de journée J 15 ou dans les premières heures de J 16.

    (Ex : départ vers minuit avec AF).

     

    Transfert à l'aéroport et fin de nos services.