Ouzbékistan, sur la route de la soie
11 jours / 9 nuits
Retour à l'accueil      Retour au circuit
B = Petit-déjeuner, L = Déjeuner, D = Dîner

  • Jour 1 : mardi, départ de Paris vers Tachkent   

    Départ Paris par le vol Uzbekistan Airways en soirée

     

    voir Transports pour autres Cies aériennes.


  • Jour 2 : mercredi : arrivée à Tachkent le matin - repos puis visite de la ville en fin de matinée (B, D)  

    Petit déjeuner

    Dîner inclus

     

    Accueil à l'aéroport par notre guide et transfert à votre l'hôtel pour un peu de repos.

    Les chambres sont mises à disposition dès votre arrivée.

    Service de petit déjeuner.

     

    Dans la matinée, première découverte de la capitale ouzbek avec le musée des Arts Appliqués, l'ancien palais du diplomate russe Alexandre Polovtsev qui a été transformé en musée en 1938.

     

    Déjeuner suggéré dans un restaurant traditionnel ouzbek.

     

    Après-midi poursuite des visites de la capitale avec  la place Khast-i-Imam (reconstruite en 2007), le centre religieux de Tashkent. L’ensemble architectural est constitué de plusieurs bâtiments des XVIe –XIXe s. : la madrasa et le mausolée Barak Khan où se trouve aujourd’hui le centre spirituel des musulmans d’Asie centrale avec le moufti à sa tête, le mausolée d’al-Kaffal Shashi (missionnaire prêchant le chafiitisme au Xe s.), la mosquée du Vendredi et la madrasa Moyie Mubarek qui abrite un ancien Coran du VIIe s...

     

    A proximité le bazar Tchorsou, le plus grand marché de l’Ouzbékistan...

     

    Dîner dans un restaurant typique local pour déguster les fameux « kebabs » ouzbeks dans une ambience traditionnelle...

     

    Nuit à l'hôtel.

     


  • Jour 3 : jeudi : Tachkent - transfert en train vers Samarcande - 320 km, 2h10' (B, D)   

    Demi-pension

     

    En matinée, transfert à la gare pour prendre le train express ‘’Afrosiyob’’ à destination de Samarkand/Samarcande. Départ à 08h00/arrivée à 10h10.

    A votre arrivée à Samarkand, transfert à l’hôtel pour laisser vos valises à la bagagerie de l’hôtel.

    Chambres mises à votre disposition à partir de 14h00.

     

    Samarkand, avec une histoire de 25 siècles, c'est une ville de légendes. Samarkand était le centre de la Sogdiane. Elle survécut aux multiples invasions d'Alexandre le Grand. "Tout ce que j'ai entendu dire de la beauté de cette ville est pure vérité" a écrit Alexandre le Grand après la conquête de Samarkand en 329 avant notre ère, "outre cela, elle est encore plus belle que ce que j'ai pu imaginer".

     

    Timour le Grand en fit sa capitale, qu'il voulait capitale du monde. A travers toutes ces périodes, la culture de Samarcande se développa, s'entremêlant au fil des siècles avec celles de l'Iran, de l'Inde, de la Mongolie, de la Chine et de bien d'autres. Elle a gardé de son passé une forte influence tadjik, les ouzbeks ne prenant le contrôle de la ville qu'au XVIe s. Samarcande est un véritable «seuil du paradis » au nom magique, un peu mystérieux, une longue invitation au voyage pour les artistes et les rêveurs, qui a conservé ses coupoles vernissées, ses murs aux couleurs vives et ses mausolées qui constituent autant de joyaux de l’architecture d’Asie Centrale. 

     

    Déjeuner en ville en cours de visites. Suggestion de votre guide : un restaurant traditionnel ouzbek.

     

    Première découverte de Samarcande, la perle de l’Orient, qui évoque un nom magique, une invitation à l’Asie telle qu’on en rêve : la fameuse place Reghistan entouré de trois madrasas, la madrasa Ouloug Beg (XVe s.), celle de Sher-Dor (XVIIe s.) et de Tillia Kori avec sa mosquée d’or (XVIIe s.).

    Déjeuner dans un restaurant traditionnel ouzbek

     

    Visite des vestiges de l’observatoire Ouloug Beg, premier observatoire en Orient où un énorme sextant permettait de contempler des astres et des étoiles.

    Visite également du musée Afrosiab dont le pièce maîtresse est une fresque du VIIe s., l’une des rares de la période préislamique dans la région.

     

    Dîner traditionnel dans un restaurant ouzbek à proximité de la place Reguistan : vous découvrirez les « manty », une spécialité régionale d’origine ouïghour qui se présente sous forme de gros raviolis cuits à la vapeur et fourrés à la viande et aux légumes (selon la saison).

     

    Nuit à l’hôtel.


  • Jour 4 : vendredi : Samakand - (B, D)  

    Video personnelle - Samarcande (1ère partie)

     

    Demi-pension 

     

    Après le petit déjeuner, nous poursuivons la découverte de Samarkand avec la nécropole Shakh-i-Zinda, une vraie perle de l’architecture de Samarcande XIVe-XVes. Dans cet ensemble unique on trouve tous les procédés artistiques de décoration des édifices islamiques.

     

    La mosquée Bibi Khanoum fut construite par les meilleurs architectes et artisans venus du Khorossan, d’Azerbaïdjan ou d’Inde. Ils ont ainsi édifié la plus grande mosquée d’Asie centrale.

     

    En face de la mosquée se situe le mausolée Bibi-Khanoum, érigé à la fin du XIVe siècle. Il abrite les cercueils de 3 femmes appartennante à la famille timouride.

     

    Temps libre pour une ballade dans le pittoresque bazar Siab: des bruits, des couleurs et des odeurs…

     

    Déjeuner suggéré dans une demeure ouzbèque pour découvrir une cuisine maison traditionnelle et différentes recettes locales. Aujourd’hui, vous dégusterez également le «Dolma», les feuilles de vigne ou les légumes (selon la saison) farcies à la viande et au riz. 

     

    Nous visitons ensuite un atelier de fabrication du papier de soie où vous aurez la possibilité de participer à une initiation à la production du papier de mûrier ou encore du « papier de marbre »...

     

    Le mausolée Gour-i-Emir, doté d’un superbe dôme nervuré et décoré de papier-maché à l'intérieur, est le plus beau complexe architectural élevé par Tamerlan pour son petit-fils. Tamerlan lui-même est enterré ici avec d’autres membres de sa famille.

    A proximité le mausolée Roukhabad ou la « Résidence de l’Esprit » abrite le corps de Burkhaneddin Sagarji, le cheïk spirituel de Tamerlan.

     

    Dîner dans le restaurant « Platan » en décoration intérieure à la fois contemporaine et typique du pays (bois, tissu traditionnel, pierre et d’autres). Ce soir, le chef cuisinier vous proposera une gamme de plats de la cuisine européenne et traditionnelle locale.

     

    Nuit à l’hôtel.


  • Jour 5 : samedi : Samarcande - journée exceptionnelle au village de Mitan - Samarcande (B, L, D)  

    Pension complète

     

     En matinée route vers le village de Mitan pour passer des moments uniques et «vivre à l’heure ouzbèque ».

     

    En chemin, arrêt dans le  district de Khortang situé à 25 km au nord de Samarkand pour visiter l’ensemble architectural  d’Ismail al-Boukhari, l’un des plus grands savants sunnites de l’hadith.

     

    Arrivés dans le village de Mitan, les habitants nous témoignent un accueil chaleureux avec une cérémonie du thé : dégustation des thés et tisanes locaux, avec l’assistance de votre guide-accompagnateur pour les explications des vertus médicinales des plantes.

     

    Vous vous initierez ensuite à la préparation des « bitchaks », carrés et croquants farcis de potiron et cuits dans un grand four d’argile ; vous assisterez également à la préparation du riz pilaf, la spécialité locale. Les habitants du village vous apprendront les secrets de cuisine d’un vrai plov ouzbek.

     

    Déjeuner traditionnel inclus (vodka comprise) dans une famille ouzbèque... des moments conviviaux à partager...

     

    Au cours de l'après-midi, petit tour du village et visite aux familles ouzbèques pour découvrir leur mode de vie traditionnel...

     

    Plus tard, retour à Samarcande, transfert à l’hôtel pour se changer pour la soirée...

     

    Dîner dans le restaurant « Samarkand » réputé pour ses « shashliks », ou brochettes de viandes griillées sur des braises. Les shashliks c’est un plat incontournable du pays.

     

    Nuit à l'hôtel.

     


  • Jour 6 : dimanche : Samarcande - Boukhara - camp de yourtes de Nourata (B, L, D)  

    Pension complète

     

     En matinée départ en direction de Nourata.

     

    Sur le chemin arrêt à Guijdouvan, une petite ville ouzbèque.

    Les céramistes de Guijdouvan sont réputés dans tout le pays et protégés par l’Unesco.

    Visite de l’atelier du maître céramiste d’Alisher NARZULLAEV pour découvrir les articles traditionnels commes bols, plats, assiettes, marmites et autres...

     

    Nous faisons u nouvel arrêt dans la région de Navoi pour découvrir les vestiges d’un ancien caravansérail Rabat-i-Malik (XIe s.) et du réservoir d’eau Sardoba (XVe s.).

    Arrêt également dans la région de Sarmish pour voir une dizaine de  gravures rupestres datant du IIe millénaire av. J.-C..

     

    Déjeuner inclus traditionnel dans une maison d’hôtes à Nourata.

     

    Après-midi visite de la ville avec l’ensemble Tchachma et la source sacrée, puis les ruines d’une antique citadelle d’Alexandre le Grand.

     

    Départ (70 km) vers le village Yangui Gazgan et son campement de yourtes.

    Pause détente (thé, fruits secs), installation sous les yourtes.

     

    Au coucher du soleil balade à dos de chameaux de Bactriane (20-25 min) dans les dunes de sable aux alentours du campement.

     

    En soirée, apéritif à la belle étoile (vodka, porto local) suivi d’un dîner festif autour du feu de camp, avec musiques et chants traditionnels du troubadour kazakh Akyn. 

     

    Votre camp de yourtes est composé d’une quinzaine de yourtes (tentes en feutre kazakh), où vous serez logés.

    Il n’existe pas de yourte individuelle, vous serez entre 4 et 8 personnes par yourte.

    D’un point devue sanitaire, le campement dispose de 4 douches, 2 WC européens et 4 WC « ouzbeks ».

    Le couchage est fourni (matelas, draps, couvertures).

    Les repas sont à base de nourriture locale (généralement du bœuf ou du mouton, accompagné de riz, pâtes et légumes…).

    Les écarts de températures peuvent être très importants : de 40°C sous le soleil à 10°C en cas d’orage, avec des nuits qui sont parfois très fraîches.

     

    Nuit sous la yourte collective. 


  • Jour 7 : lundi : camp de yourtes- Boukhara (B, D)  

    Demi-pension

     

    En matinée route en direction de Boukhara. A l’arrivée à Boukhara, transfert à l’hôtel pour laisser vos valises à la bagagerie.

     

    Journée complète consacrée à la visite de la vieille ville de Boukhara : d'une part l’ensemble Po-i-Kalyan qui regroupe la madrasa Mir-i-Arab, la mosquée et le minaret Kalon du XIe s., d'autre part les coupoles des changeurs et des chapeliers...

     

    Nous visitons ensuite la madrasa Ouloug Beg et Abdoulaziz Khan, le Tok-i-Zargaron ou les coupoles des bijoutiers, le Tim Abdhoulla Khan, ou le marché couvert, où on trouve de belles soiries ikatées, tissées à la main...

     

    C'est ensuite la mosquée Magok-i-Attari, l’une des plus anciennes de la ville, construite sur le site d’un ancien temple zoroastrien. A l’intérieur un musée du tapis vous permettra de reconnaitre les motifs des tribus nomades qui vendaient cet article sur les marchés de la ville.

     

    Déjeuner traditionnel non inclus dans un restaurant de la ville en cours de visites.

     

    Les visites continuent l'après-midi avec l’ensemble du Liabi-Khaouz, particulièrement harmonieux et agréable, comprenant la madrasa Koukeldach, la khanagha et la madrasa Nodir-Devan Beghi avec, au centre, un grand khaouz.

     

    L'imposante citadelle d’Ark, forteresse des souverains vieille de 2000 ans, domine le Registan, historiquement la principale place de la ville. Visite de la mosquee Bolo-Khaouz avec ses vingt pilliers, du mausolée d’Ismail Samani, l’un des plus anciens monuments de la ville et, à  proximité, le mausolée Tchachma Ayyub qui commémore le puitsque le prophète Job (Ayyoub) aurait fait surgir à cet endroit.

     

    Dîner à l’étage, sur la terrasse, d’un restaurant traditionnel : vous aurez l’occasion de découvrir encore une spécialité ouzbèque « Dimlama », pot-au-feu à base de pommes de terre, carottes, oignons, choux, tomates et viande de bœuf...

     

    Nuit à l’hôtel.


  • Jour 8 : mardi : suite des visites à Boukhara - temps libre l'après-midi (B, D)  

    Demi-pension

     

    La matinée est consacrée à la visite de monuments situés à l’extérieur de Boukhara.

     

    La madrasa Tchor Minor, ou « quatre minarets », est cachée dans les ruelles des anciens quartiers de la ville. C'est un monument curieux du XIXe  siècle, œuvre d’un riche marchand influencé par l’architecture indienne.

     

    Nous visitons la nécropole Bahaouddin Nakchbandi, le site le plus sacré de la ville, où se mêlent culte, histoire et superstition de l'Islam, puis la résidence d'été des émirs de Boukhara, Sitora-i-Mokhi Khossa qui fut la résidence secondaire des derniers émirs de Boukhara.

     

    Excursion dans la maison-musée de Faïzoulla Khodjaev, un riche marchand du XIXe s., qui offre une riche collection des habits traditionnels des boukhariotes de la fin du XIXe  du début du XXe siècles.

     

    Déjeuner dans le restaurant « Suzana » appartenant à la maison-musée de Faïzoulla Khodjaev : vous aurez l’occasion de dégustez la spécialité culinaire de Boukhara le « Navrouz Kebab », qui se présente sous forme d’un empilement de couches successives comme viande de bœuf, pommes de terre, oignons, tomates assaisonnés avec du cumin, du poivre,  du persil et du sel et servie dans de petits pots d’argile.

     

    Après-midi libre en ville.

     

    Votre accompagnateur francophone vous donnera des renseignements pratiques au sujet de visites facultatives :

    -vous pourrez rendre visite à Shavkat BOLTAEV,un artiste, pour admirer ses  magnifiques photographies

    -aller voir la synagogue de Boukhara à proximité de la place Lyabi-Khaouz (ouverte après 17h00)

    -visiter l’atelier-musée d’un célèbre créateur de marionettes Iskandar KHAKIMOV et celui d’un artisan miniaturiste boukhariote Davron TOCHEV (poupées-marionnettes, miniatures, aquarelles, etc.).

     

    En soirée, repas traditionnel dans le cadre de la madrasa Modari Khan du XVIIe s. a

    (avec accompagnement de musique classique et musique du monde (violoncelle, violon) si vous êtes un groupe de 10 personnes minimum). 

     

    Nuit à l’hôtel.


  • Jour 9 : Boukhara - Khiva (450km - 8 à 10h de route) (B, D)  

    Demi-pension 

     

    C'est une très longue route qui nous attend aujourd'hui avec la traversée des sables rouges du désert Kizil-Koum.

     

    Départ matinal après le petit déjeuner.

    Sur la route, traversée de la steppe aride avec ses troupeaux de mouton d’astrakan, puis découverte du fleuve de l’Amou-Daria, véritable serpent bleu dans le désert... Champs de coton...

     

    Déjeuner suggéré en cours de route dans une tchaykhana ouzbek où vous dégusterez les shashliks, littéralement « 6 morceaux », brochettes de viande de bœuf ou de mouton.

     

    Après-midi, poursuite vers Khiva où nous arrivons en fin d’après-midi. Installation à l’hôtel.

     

    Selon l'heure d'arrivée, balade libre dans la ville intra-muros de Khiva ou Itchan-Kala, en passant par de petits quartiers avec maisons en pisé et torchis.

     

    En soirée, spectacle de danses et de chants folkloriques khorezmiennes « lyazgui » dans la cour de la madrasa Allakouli Khan, puis dîner dans le « Art-Restaurant ». Ce soir, vous dégusterez encore une spécialité culinaire de Khiva « Shout-Oshi », des pâtes d’aneth servies avec des légumes et de petits morceaux de bœuf.

     

    Nuit à l’hôtel.


  • Jour 10 : jeudi : Khiva - Ourgentch (30 km) et vol vers Tashkent (B, D)   

    Demi-pension 

     

    Journée complète consacrée à la visite de Khiva.

     

     Nous commençons par la madrasa Mouhammad Amin Khan et le minaret Kalta, puis la forteresse Koukhna Ark qui regroupe la mosquée Juma, la Salle du Trône et  la Chancellerie...

     

    Petite marche jusqu'à la madrasa Mohammed Rakhim du khan poète, connu sous le pseudonyme de Ferouz. Visite du Tach Khaouli, ou « Palais de Pierre » et son Harem, la madrasa et le caravan-sérail Allakouli Khan près de la Porte d’Est, « Palvon-Darvoza », et, accolé au même bâtiment, ce qui fut le plus important marché d’esclaves d’Orient.

     

    Déjeuner suggéré dans le cadre d’une ancienne madrasa de la ville intra-muros de Khiva : une nouvelle découverte de la cuisine régionale ouzbèque avec les fameux « gumma » et le « plov du Khorezm ».

     

    Après-midi poursuite des découvertes de Khiva avec le beau mausolee de Pakhlavan-Mahmoud, le principal saint du pays, tout à la fois poète, lutteur et initiateur d’une confrérie soufie, puis la madrasa Islam Khodja et son minaret de 45 mètres. 

    En face la première école russe bâtie à Khiva en 1912 abrite aujourd’hui un Musée de l’Education.

     

    Visite de la mosquée du Vendredi avec ses 218 colonnes en bois sculpté. A proximité la madrasa Shirgazi Khan qui abrite le Musée de la Médecine dédié à Avicenne et al-Khorezmi et le mausolée Sayyid Alaouddin, l’un des plus anciens monuments de Khiva.

     

    Temps libre dans le marché de Khiva...

     

    Vers 18h00 dîner d’adieu dans une tchaykhana typique (boissons incluses) pour découvrir les « pelmeni », ou « tchutchvara » qui sont des petites boulettes de viande hachée enrobées de pâte fine. La composition de la farce varie en fonction de la région  : mélange de boeuf, agneau auxquels on associe diverses épices.

     

    Après le dîner, court trajet jusqu’à Ourghentch (30 km), transfert à l’aéroport pour prendre le vol à destination de Tashkent (HY1058, départ à 21h30, arrivée à 23h35).

    Les horaires du vol intérieur sont sujet à modification. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter l'impact sur les visites.

     

    A l’arrivée à Tashkent, transfert à l’hôtel.


  • Jour 11 : vendredi : visite de Tashkent - transfert aéroport/ vol vers Paris (B)  

    Petit déjeuner inclus.

     

    Avec un vol retour Uzbekistan airways

     

    En matinée poursuite de la découverte de Tashkent : nous aurons l’occasion de faire quelques visites en métro via les plus belles stations comme Mustaqilliq, Pakhtacor, Alisher Navoï et Cosmonavtii... Promenade aussi dans la ville-nouvelle : la Place de l’Indépendance et son Monument aux morts, un gigantesque espace réservé aux magnifestations officielles et aux grandes célébrations annuelles, le Monument du Courage, qui respire l’art soviétique, la Place Amir Timour et une gigantesque statue de Tamerlan à cheval, le Théâtre d’Opéra et de Ballet Alisher Navoï réalisés par l’architecte Tchussiev du tombeau de Lénine à Moscou...

     

    Déjeuner suggéré en début d’après-midi dans un restaurant de la ville.

    Transfert à l’aéroport de Tashkent (2h avant le vol pour Paris).

     

    Avec un vol retour sur une autre compagnie, nous nous adapterons à l'horaire du vol. De ce fait, certaines visites pourraient être annulées.

     

    Fin de nos services.